« Je vais bien, tout va bien ! » et psychothérapie…!

Je « fais bonne figure », je « donne le change »… Parfois je porte ce masque du « tout va bien », parce qu’il faut (ou je crois qu’il faut) continuer à « assurer » dans le quotidien, le travail, les relations, le couple… assurer pour moi, pour les autres… Et puis d’une certaine façon c’est vrai : je dois continuer à « assurer ». Mais pourquoi ce masque ? Pourquoi cette énergie utilisée à « tricher » alors que mes difficultés m’épuisent déjà assez ? Pourquoi en rajouter une couche ?

Parce que des gens comptent sur moi ? Parce que sans lui je serais moins beau, moins intéressant, moins attrayant ? On risquerait de ne plus vouloir me côtoyer, de ne plus m’aimer ? Parce que montrer mes difficultés aux autres me ferait les constater encore plus moi-même ? Et alors je pourrais perdre confiance en moi ? Je pourrais avoir peur de ne plus en sortir ?!…

Oui, pour toutes ces raisons et bien d’autres, parfois je fais (et me fais) croire que « je vais bien, que tout va bien ! »…. Et puis, heureusement, comme j’ai des ressources et aussi un espace dans ma vie où je peux « tomber le masque » et me montrer dans mes plus mauvais aspects, un espace où je m’accueille et on m’accueille tel que je suis, je rebondis et traverse mes difficultés. Et je retrouve un « ça va ! » qui n’est plus un faux semblant …

Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Pour certains, donner le change est même devenu une façon de vivre. Parfois installée depuis des années (au point qu’on ne sait même plus quand cela a commencé)… On devient quasiment ce « personnage social » que l’on donne à voir et qui va bien, évidemment ! On est du coup (apparemment) accepté et (apparemment) acceptable. Rien ne déborde. Tout est clair et sécurisant, pour les autres et surtout pour soi. « Je sais qui je suis ! Et tout va bien » ! Ouf !

Certains vivent ainsi toute leur vie. Peut-être se contentent-ils du confort que cela procure ? Ou prennent-ils des anesthésiants plaisants qui leur font croire que tout va vraiment bien… ?
Mais d’autres eux en souffrent et sentent qu’au fond « tout ne va pas bien ». Voir même que « ça ne va pas bien du tout ». Parce qu’ils réalisent qu’ils ne sont pas vraiment eux-mêmes. Qu’ils ne sont pas là où ils veulent être et pas avec ceux qu’ils aimeraient côtoyer. Qu’ils sont entrain de passer à coté de leur vie… Que ce personnage social est loin de représenter tout ce qu’ils sont. De sécurisant il devient d’ailleurs emprisonnant. Ceux là souffrent de la pauvreté de leur vie et de leurs relations. Du manque d’authenticité et de chaleur humaine. Chez eux quelque chose pousse et dit : « ca ne va plus, il faut que ça change … la mascarade doit se terminée… Je veux vivre, m’épanouir… »

Et c’est cette force de vie qui pousse en eux et en amène certains dans mon cabinet de psychothérapie. Parce que cette force sait que ce lieu et la relation que l’on va établir deviendront ce nouvel espace dans leur vie, dans lequel ils pourront « tomber le masque » et enfin se découvrir (dans tous les sens du terme) en toute sécurité. Ce lieu dans lequel ils pourront retrouver leurs ressources et aller toujours plus vers ce qu’ils sont vraiment au fond…. !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.